LISEZ TRÈS ATTENTIVEMENT LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ.

Lors de l’Assemblée générale survenue aujourd’hui, 4 mai 2015, les membres de l’AFEA ont adopté un mandat, effectif dès maintenant, visant l’interruption de la grève actuelle ainsi que la tenue d’une assemblée générale de grève le plus tôt possible au courant du mois de septembre 2015. Les activités académiques reprennent donc dès maintenant et les cours de la session d’été se dérouleront normalement.

La date du 3 mai étant dépassée (fin du trimestre d’hiver 2015), les cours qui n’ont pas encore été complétés se sont vus attribuer la mention « I » pour « Incomplet », en attente de la note finale. Les mesures de reprise recommandées par l’administration de l’UQAM permettent à l’enseignant-e de déterminer les modalités de l’évaluation finale. Nous vous encourageons à tenter de réouvrir les ententes d’évaluations pour négocier au mieux vos modalités d’évaluation. Cela dit, même si l’entente n’est pas réouverte, vous avez toujours la possibilité de communiquer avec votre enseignant-e pour prendre des ententes individuelles.

————————————————————————————

CONSIDÉRANT l’aspect historique du printemps 2015, pendant lequel les étudiants-es ont tenu la première grève générale étudiante de plus d’une semaine depuis 1969 sur un enjeu politique non corporatiste;

CONSIDÉRANT la forte mobilisation lors de la manifestation du 2 avril (plus de 130 000 étudiants-es en grève et 75 000 personnes dans la rue);

CONSIDÉRANT la réussite de la grève sociale du 1er mai, qui fut resplendissante d’actions dans toutes les régions du Québec et la forte mobilisation des professeurs-es de cégep, qui ont tenu une journée de grève illégale le 1er mai;

CONSIDÉRANT que cette grève spontanée, hors des structures traditionnelles, a donné lieu à des manifestations de soir populeuses, au mouvement « Occupe toute », à l’Espace d’éducation populaire comme lieu de solidarité au sein de la communauté uqamienne, et beaucoup d’autres initiatives qui ont rendues cette grève vivante;

CONSIDÉRANT l’adoption d’une campagne de grève générale illimitée à l’automne par l’ASSÉ et la nécessité de refaire le plein d’énergie afin de relancer la mobilisation à l’automne;

CONSIDÉRANT que le rectorat poursuit sa dérive autoritaire, par la répression politique et par l’accaparement du pouvoir au sein de l’UQAM;

QUE l’AFÉA se félicite d’avoir maintenu la grève pendant plus de six semaines; grève qui aura grandement contribué au dynamisme de la mobilisation nationale dans les dernières semaines et qui aura rendu possible l’émergence de plusieurs initiatives locales (occupation de l’UQÀM, contingents « brillants », collectifs d’écriture engagés, etc.); grève au cours de laquelle nous avons travaillé à maintenir un rapport de force contre l’administration de l’UQAM et ses mesures répressives (expulsions politiques, injonctions, arrestations, interventions policières dans l’université);

QUE l’AFÉA interrompe, pour la période estivale, le moyen d’action qu’est la grève;

QUE l’AFÉA utilise la période estivale pour maintenir la pression à travers des actions de visibilité et de perturbation et qu’elle profite de ce moment pour préparer la mobilisation pour une grève générale illimitée à l’automne 2015, dont les revendications seraient la lutte contre l’austérité, les hydrocarbures, le profilage et la répression politique et pour un réinvestissement massif dans tous les services publics;

QUE l’AFÉA soutienne la création d’un comité de mobilisation et appuie ceux déjà existants afin d’étendre la mobilisation aux autres campus et possiblement aux groupes sociaux;

QUE l’AFÉA tienne une assemblée générale de grève le plus tôt possible au courant du mois de septembre 2015 afin de faire un état des lieux de la mobilisation et de discuter de la possibilité d’une grève générale illimitée à l’automne 2015;

QUE l’AFÉA appelle les autres associations étudiantes à faire de même, et à profiter de la période estivale pour établir un plan d’action pour l’automne 2015;

QU’ADVENANT que l’administration de l’UQAM profite de l’accalmie estivale pour l’adoption de mesures disciplinaires allant de la suspension à l’expulsion définitive des 9 expulsés-es politiques de l’UQAM ou que de nouvelles convocations soient émises, que l’AFÉA perturbe lesdites rencontres et convoque d’urgence une assemblée générale de grève et de plan d’action durant ou avant la rentrée, au plus tard à la 1ère semaine de la session d’automne 2015;

QU’ADVENANT que l’administration de l’UQAM profite de l’accalmie estivale afin de déposer des accusations criminelles ou d’outrage au tribunal contre les militants-es qui ont fait respecter les mandats de grève, que l’AFÉA convoque d’urgence une assemblée générale de grève et de plan d’action durant ou avant la rentrée, au plus tard à la 1ère semaine de la session d’automne 2015.

La grève est interrompue.