Avis aux étudiants-es de la Faculté des arts de l’UQAM
Assemblée générale
Le lundi 30 avril 2012 inscription dès 11h30
Salle Marie-Gérin-Lajoie (J-M400), adjacente à l’Agora du Pavillon Judith-Jasmin

En tout premier lieu, si ce n’est pas déjà fait, nous vous invitons à lire le communiqué et le texte suivants:
http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Avril2012/27/c9804.html
http://blogues.radio-canada.ca/geraldfillion/2012/04/27/hausse-de-82-sur-7-ans-le-calcul/

Nous entamerons la semaine prochaine notre 12e semaine de grève. Sans contredit, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis le 13 février dernier. Jamais un mouvement de contestation étudiant n’aura pris une telle ampleur. À elle seule, cette grève témoigne que rien ne va plus. Le mouvement, d’abord pacifiste et déployant des actions pour la plupart dites « symboliques », s’est vu opposé une violente fin de non-recevoir politique aussi bien que juridique par le gouvernement du Québec et par de nombreuses directions de nos universités et de nos cégeps. Les événements de ces dernières semaines, qu’il soit question des conditions préalables à toute discussion imposées par le gouvernement, de ses multiples tentatives de division du mouvement étudiant, des frasques du premier ministre, des « offres » soumises, de la violence étatique, notamment par des arrestations de masse et par des arrestations préventives, et de l’incitation aux recours juridiques en lieu et place d’un dialogue, le confirment allègrement. Pourtant, ce même gouvernement prétend encore aujourd’hui qu’il a toujours été ouvert au dialogue et à l’écoute de nos revendications. La radicalisation du mouvement de grève est perceptible. L’enjeu des droits de scolarité demeure, mais le politique et la démocratie sont désormais bien au centre du débat.

Un état des lieux s’impose. Une réflexion collective sur le mouvement de grève et sur les prochaines actions à déployer s’impose.

Bien investis-es dans des groupes, dans leurs activités et dans leurs actions, une part importante des membres de l’AFÉA n’ont pas participé, n’ont pas réinvesti une assemblée générale depuis quelques semaines déjà. Il est plus que temps de se retrouver tous et toutes ensemble, de partager nos points de vue, nos réflexions et nos expériences. Soyez des nôtres.

L’ordre du jour, tel que proposé par le Comité exécutif, serait le suivant:

= 0.0 Ouverture de l’assemblée
== 0.1 Animation et secrétariat
== 0.2 Adoption de l’ordre du jour
= 1.0 État de la situation
== 1.1 Situation nationale
== 1.2 Situation locale
= 2.0 Plan d’action
= 3.0 Revendications
= 4.0 Varia
= 5.0 Levée de l’assemblée

Le Comité exécutif de l’AFEA-UQAM

IMPORTANTE Assemblée générale. État des lieux. Poursuite du mouvement.