À noter que cette Assemblée générale ne se penchera *pas* sur la poursuite ou non de la grève. Il n’y aura donc *pas* de « vote de grève » lors de cette assemblée.

Pour consulter le mandat de grève actuellement en vigueur (tel que voté lors de l’assemblée du 9 avril 2015):
https://www.afea.uqam.ca/2015/04/la-greve-a-ete-reconduite/
————————————————————————

Assemblée générale

Tous les étudiants et toutes les étudiantes de la Faculté des arts sont conviés-es à prendre part à cette assemblée.

Quand? Mardi 28 avril dès 12h30 (soyez ponctuels et ponctuelles!)
Où? Lieu à confirmer, surveillez vos courrier.uqam.ca, le site Internet ainsi que la page Facebook de l’AFÉA.

À votre arrivée, ayez en main votre carte UQAM afin de vous inscrire et ainsi obtenir votre bulletin de vote.

L’ordre du jour serait le suivant :

0.0 Ouverture de l’assemblée
0.1 Animation et secrétariat
0.2 Adoption de l’ordre du jour
1.0 Négociations avec la direction de l’UQAM (*)
2.0 Plan d’action et revendications
3.0 Varia
4.0 Levée de l’assemblée

(*) BILAN DE LA RENCONTRE ENTRE LES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES ET LA DIRECTION DE L’UQAM

Les associations étudiantes ont rencontré des membres de la direction pour leur faire part des revendications d’assemblées générales en ce qui a trait, entre autres, aux convocations pour expulsion, à l’injonction, aux intervention du SPVM et du SPS (Service de la prévention et de la sécurité de l’UQAM).

Voici un bilan de la rencontre survenue le jeudi 16 avril à 10h30.

Étaient présentes les associations étudiantes suivantes:
AFESH (facultaire des sciences humaines (en grève)),
AFEA (facultaire des arts (en grève)),
AFESPED (facultaire de science politique et droit),
AFELC (facultaire des langues et communication),
ADEESE (facultaire des sciences de l’éducation),
AESS (facultaire des sciences),
AéESG (facultaire des sciences de la gestion),
AEMSP (modulaire de science politique (en grève)),
AECSSP (modulaire des cycles supérieurs en science politique (en grève)),
AECSSD (modulaire des cycles supérieurs en droit (en grève)),
ABICEP (modulaire des baccalauréats interdisciplinaires des champs d’études politiques (en grève))

Et deux représentants de la direction:
Marc Turgeon, vice-recteur à la vie étudiante
René Côté, vice-recteur à la vie académique

Revendications (3 axes) :

1. Convocations devant le Comité exécutif de l’UQAM (http://www.instances.uqam.ca/ListeMembresInstances/Pages/ComiteExecutif.aspx) et exclusions

Le retrait des convocations devant le Comité exécutif et la réadmission de René Delvaux à la maîtrise en science politique.

2. Judiciarisation et arrestations

Le retrait définitif de l’injonction, le retrait de toute poursuite judiciaire, la non-plaidoirie dans les poursuites des arrêtés-es, l’exclusion des poursuites civiles aux personnes reconnues coupables au criminel et la non-poursuite pour outrage au tribunal dans le cadre de l’injonction.

3. SPS et SPVM

– La fin du recours au SPVM et que la direction demande au SPVM de ne plus intervenir sur le campus;

– Un réinvestissement des fonds de sécurité vers la recherche, l’enseignement et les services;

– La révocation des contrats nouvellement signés avec les firmes de sécurité;

– L’arrêt d’utilisation des caméras de sécurité à des fins de surveillance des levées de cours et manifestations sur le campus;

– Que les agents de sécurité respectent la charte des droits et responsabilités des étudiants (http://www.instances.uqam.ca/politiques/charte_des_droits.htm), notamment la section 5 de celle-ci;

– Que le règlement no 10 (http://www.instances.uqam.ca/ReglementsPolitiquesDocuments/Documents/REGLEMENT_NO_10.pdf) soit modifié afin d’interdire aux agents de sécurité d’utiliser des menottes ou toute forme d’arme, d’interdire les interventions physiques et d’interdire l’identification obligatoire des personnes sur le campus.

Quelques conclusions :

– Plusieurs fois au cours de la réunion, Turgeon nous a exposé la complexité pour la direction de s’adresser à des représentants-es d’associations sans mandat pour négocier;

Il nous a fait part de son désir que les « négociateurs aient le pouvoir de négocier et de signer une entente de principe ». Nous avons fait valoir que les instances étudiantes étaient légitimes et ne posaient en aucune manière un frein aux démarches en cours;

– La partie administrative semble comprendre que la condamnation de la violence est peu probable. Il semble y avoir une ouverture quant au langage pouvant être employé par les associations étudiantes pour expliciter l’acceptabilité des comportements…

– L’avis des représentants-es présents-es à la rencontre est vraiment mitigé à savoir s’il existe une ouverture de la direction à révoquer les convocations devant le Comité exécutif de l’UQAM en échange de la participation des associations étudiantes à la réforme des processus et mécanismes d’expulsion. Par contre, nous croyons que cela pourrait peut-être permettre une porte de sortie à la direction, de se « sauver la face » publiquement.

Il s’agit maintenant que les assemblées générales se prononcent sur la suite des choses.

————————————————————————

Événement Facebook: (indiquez votre participation!)
https://www.facebook.com/events/1432759400371888/

Assemblée générale